No 160, juin 2019

Actualité

Ne manquez pas

Emotions patrimoniales au Laténium


Emotions patimoniales

Jusqu’au 5 janvier 2020, le Laténium propose au public de découvrir sa nouvelle exposition temporaire. Intitulée Emotions patrimoniales, elle met en scène, dans le décor reconstitué d’un appartement en ruine, le rapport entre la mémoire et les vestiges matériels du passé grâce à des photographies et des témoignages de particuliers. Ceux-ci ont été recueillis lors d’une collecte réalisée à l’échelle nationale. L’exposition a obtenu le soutien du programme de communication scientifique du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS), dans le cadre d'un projet Agora porté par l'Université de Neuchâtel.

Avec sa nouvelle exposition, le Laténium, plus grand musée archéologique de Suisse, révèle le sens insoupçonné que les «vieilles pierres» donnent à nos vies. «Emotions patrimoniales» invite à la découverte des multiples formes d’attachement qui nous lient aux monuments anciens et aux vestiges du passé. Dans un appartement en ruine, les visiteurs découvrent des photographies de famille, animées par des récits souvent très touchants de souvenirs de visites de sites archéologiques.

Aux origines du projet
Une recherche interdisciplinaire consacrée aux bouleversements récents de l’archéologie a permis de faire la lumière sur l’évolution des relations entre archéologie et société depuis les années 1960. Le rôle de l’expertise scientifique au détriment de la participation des amateurs, ainsi que la technocratisation du métier d’archéologue comptent parmi les changements les plus marquants de ces dernières décennies. Malgré ces constats, le patrimoine ne constitue pourtant pas l’affaire exclusive des archéologues et des experts. C’est pour transmettre ce message au public que le Laténium a obtenu un soutien du programme de communication scientifique du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS), dans le cadre d'un projet Agora porté par l'Université de Neuchâtel.

La collecte «Montre-moi ton patrimoine»

De mai à novembre 2018, une collecte organisée à l’échelle nationale a invité le public à rechercher dans ses archives des images sur lesquelles famille ou amis posent devant des sites archéologiques et des monuments historiques suisses. Cette démarche participative visait à encourager un dialogue durable entre les chercheurs en charge de la sauvegarde du patrimoine et la société civile qui en est la propriétaire ultime. Les nombreux clichés et les entretiens réunis dans le cadre de la collecte révèlent des points de vue sur le patrimoine qui se situent hors du champ de la science, répondant ainsi à la volonté du Laténium d’impliquer le public dans un dialogue avec l’archéologie.

Une scénographie qui intensifie l’intimité de nos relations au patrimoine
Mise en scène dans le décor reconstitué d’un appartement en ruine, l’exposition «Emotions patrimoniales» nous invite à nous interroger sur notre propre rapport au passé. Une fois le seuil de l’appartement franchi, les visiteurs explorent les différents espaces et découvrent, au fil du parcours, des photographies et des témoignages qui les font entrer dans l’intimité des souvenirs et des expériences qui nous lient au patrimoine. Ces images et ces récits manifestent de manière sensible ce que le Laténium définit comme des «émotions patrimoniales». L’un des espaces thématise notre rapport mélancolique et nostalgique aux vestiges: photographies, objets, peintures et gravures révèlent une durabilité des monuments qui contraste avec la fragilité de nos vies et qui nous confronte ainsi à notre condition mortelle. Ou encore, dans un bureau rempli de souvenirs personnels d'une experte, les visiteurs sont amenés à se questionner sur ce qu’est le patrimoine. Croisant des points de vue savants et populaires, les photographies et les documents exposés montrent comment la société fait vivre le patrimoine et s’engage parfois passionnément pour le défendre. Des vidéos, ainsi que des films d’animation conçus par une illustratrice accompagnent le parcours immersif qui se découvre avec un dispositif audio permettant aux visiteurs de s’approprier l’exposition au gré de leurs envies.

Un riche programme cadre
Le programme qui accompagne l’exposition prolonge et amplifie ses contenus par:

  • des visites contées emmenant le public dans l’envers du décor patrimonial
  • une table ronde pour débattre de la question du patrimoine comme bien commun
  • des visites particulières pour les malvoyants
  • une série de visites de spécialistes qui proposent leur lecture personnelle de l’exposition
  • un salon archéologique pour partager sa relation intime au patrimoine
  • un jeu de rôle qui confronte les adolescents à la question de la conservation des ruines aujourd’hui
  • la confection d’un carnet de voyage individuel destiné à consigner ses émotions patrimoniales
  • la fabrication en linogravure de sa propre image du patrimoine idéal
L’exposition est entièrement bilingue français / allemand.

Pour en savoir plus : latenium.ch/expo/exposition-temporaire


Actualité : les articles

Ma thèse en 180 secondes
Rétrospective

Ma thèse en 180 secondes
Finale suisse 2019 - Résultats

Le 6 juin dernier avait lieu à La Chaux-de-Fonds (Théâtre de l'Heure bleue) la quatrième finale suisse du concours francophone de vulgarisation et d’éloquence «Ma thèse en 180 secondes». Réservé aux doctorantes et doctorants, ce concours vise à mettre en avant leurs qualités de communication, leur enthousiasme, leur passion pour la recherche, en un événement ludique qui s’adresse au public le plus large.
Emotions patrimoniales
Ne manquez pas

Emotions patrimoniales au Laténium

Jusqu’au 5 janvier 2020, le Laténium propose au public de découvrir sa nouvelle exposition temporaire. Intitulée «Émotions patrimoniales», elle met en scène, dans le décor reconstitué d’un appartement en ruine, le rapport entre la mémoire et les vestiges matériels du passé grâce à des photographies et des témoignages de particuliers. Ceux-ci ont été recueillis lors d’une collecte réalisée à l’échelle nationale. L’exposition a obtenu le soutien du programme de communication scientifique du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS), dans le cadre d'un projet Agora porté par l'Université de Neuchâtel.

uninews 53
Publication

UniNEws 53: Voyage au bout de l'humus

Une poignée de terre saisie au hasard d’une promenade et c’est une multitude d’êtres vivants que l’on tient au creux de la main. Lombrics, larves d’insectes, racines, champignons, ou bactéries. Grouillante de vie, cette formidable diversité est indispensable à notre nourriture. Sans une terre fertile, avec ses mottes et galeries patiemment renouvelées par les organismes qui y vivent, point de jardins potagers, ni de champs cultivés. Pourtant, la richesse du sol reste le plus souvent cachée et mal connue, alors que bien des enjeux non seulement environnementaux, mais aussi humains dépendent d’elle.
Dictionnaire du patois de Bagnes
Publication

Dictionnaire du patois de Bagnes

Le 15 juin dernier, le Dictionnaire du patois de Bagnes était verni à l’école communale de Bruson, près de Verbier. Cet ouvrage monumental qui comprend 15 000 mots, 25 000 définitions et locutions, 40 000 citations d'exemples et syntagmes, a été réalisé sous la direction de Raphaël Maître, rédacteur au Glossaire des patois de la Suisse romande (GPSR), dans le cadre d'un partenariat entre le Centre de dialectologie et d’étude du français régional (UniNE), le GPSR et la Société des patoisants de Bagnes Y Fayerou.

Couverture
Publication

L'heure pour tous, une montre pour chacun. Un siècle de publicité horlogère

Opérant au XXe siècle dans un marché international de plus en plus concurrentiel, l’industrie horlogère recourt aux affiches et aux annonces pour assurer la promotion de ses produits, en faisant preuve dans l’exécution de ses motifs publicitaires tantôt de conformisme, tantôt d’originalité. À travers les affiches et annonces, qui constituent la colonne vertébrale de la communication des marques de la fin du XIXe siècle aux années 1980, cet ouvrage propose une lecture originale de l’histoire économique, technique, culturelle et sociale de l’horlogerie.
Couverture
Publication

L'Age des enfants

Signé Jean-Pierre Van Elslande, professeur à l’Institut de littérature française (UniNE), cet ouvrage est consacré aux personnages d’enfants dans la littérature des XVIe et XVIIe siècles. Il analyse les modes de subjectivation qui, dans des genres aussi variés que la poésie, la comédie, la tragédie, les traités pédagogiques, les Mémoires, le discours moraliste et les contes de fées associent à leurs faits et gestes des questionnements temporels nés de l’avènement des Temps modernes.

Couverture
Publication

Les choses à faire

Recueil de nouvelles publiées à l’Age d’Homme signées Antoine Vuille, qui prépare une thèse de doctorat en philosophie à l’UniNE. Tout part de petites choses à faire: une bibliothèque à ranger, un repas à préparer ou une lecture à finir. Très vite, les préoccupations se précisent, croissent et s'aiguisent, de telle sorte qu'elles ne laissent plus aucun répit aux personnages qu'elles habitent.
Tournage
Vidéos

Nouvelles vidéos UniNE

Une nouvelle interview dans la série La vie après l'UniNE et un clip sur les tandems linguistiques proposés à la communauté universitaire par le Centre de langues.


Bureau presse et promotion
Av. du 1er-Mars 26
2000 Neuchâtel
bureau.presse@unine.ch
facebook
twitter
youtube
linkedin
linkedin