No 154, octobre 2018

Actualité

Publications

Le bonheur est comme les étoiles


Le bonheur n'est pas là où vous le pensez

Lorsque nous regardons le ciel, nous voyons une infinité d’étoiles, toutes différentes les unes des autres. Pourtant, on peut comparer ce qui les fait briller, suivant leur composition, leur dimension et leur environnement. Par analogie, même si chaque personne perçoit le bonheur différemment, les conditions qui y mènent peuvent, elles aussi, être comparées. C’est par cette métaphore astrophysique que le sociologue de l’Université de Neuchâtel Gaël Brulé aborde le sujet de son livre Le bonheur n’est pas là où vous le pensez.

Il faut déjà s’entendre sur ce que cache le terme de «bonheur», relève d’emblée Gaël Brulé. Pour les psychologues, il s’agit d’une émotion, d’un état mental bref. Ce n’est pas ce qui intéresse ce docteur en sociologie. Lui parle d’un concept qui permet d’évaluer, sur le long terme, le degré de satisfaction qu’on éprouve dans la manière de mener sa vie, entre besoins et envies. Mais on ne sait pas toujours trouver les mots pour l’exprimer, ni pour savoir exactement pourquoi on éprouve une certaine satisfaction.

«Le bonheur résulte d’un patrimoine génétique, d’une matrice sociale et d’environnements culturels (national, régional, local, familial) dans lesquels nous évoluons, écrit le chercheur. Il est le résultat d’un ensemble de strates qui se superposent.» S’agissant de la strate génétique par exemple, des études sur des faux et vrais jumeaux ont montré que «le niveau de bonheur d’un jumeau permet en moyenne de prédire la moitié du niveau de l’autre vrai jumeau». Cette part de bonheur est donc liée au fait que les vrais jumeaux partagent le même patrimoine génétique. Dans le cas de faux jumeaux, en revanche, rien de tel n’est observé.

S’agissant de la strate sociale, l’approche s’appuie sur les interactions entre les individus que l’on divise en deux types: les liens forts qui regroupent le cercle familial, les amis et collègues proches, et les liens faibles, ceux tissés avec toutes les autres personnes. Cette classification permet d’entrevoir des profils types de bonheur suivant les régions du monde. «Une prédominance de liens forts et de liens faibles négligeables caractérisent par exemple la France, où le bonheur va être recherché plutôt dans le cercle familial, illustre Gaël Brulé. Aux Etats-Unis en revanche, les gens accordent davantage d’importance aux liens faibles.»

La confiance, cet accord social entre deux ou plusieurs personnes, clé de voûte du bon fonctionnement des sociétés, joue un rôle central dans la quête du bonheur. Elle est par exemple révélée par l’usage de l’argent. Or l’argent, comme le bonheur, n’a de sens que dans un environnement social. «Notre rapport à l’argent contribue au bien-être, pas seulement par sa valeur, mais également par sa fonction sociale, explique le sociologue. Par exemple, la frustration liée à un salaire qu’on juge trop faible n’est pas tant perçue négativement que par sa valeur, mais par le manque de respect qu’on ressent.»

Gaël Brulé, Le bonheur n'est pas là où vous le pensez, Dunod, octobre 2018, 224 p.

Revue de presse:


Actualité : les articles

Remise des titres
Ne manquez pas
Remises des titres et prix académiques
L'UniNE organise chaque année plusieurs cérémonies de remise des diplômes et des prix académiques. Ces moments forts vécus par faculté permettent à l'Université de témoigner une dernière fois de son attachement à ses étudiants. Ils marquent concrètement l'obtention d'un grade universitaire
Nuit des carrières
Ne manquez pas
Nuit des Carrières, 22 novembre 2018, 18h-22h
La Nuit des Carrières est une soirée qui a pour but de vous présenter différents types de carrières, de vous donner des conseils pour entrer sur le marché du travail, de vous aider à mettre en valeur vos compétences et enrichir votre réseau, le tout à travers des activités et des présentations originales et ludiques.
Le bonheur n'est pas là où vous le pensez
Publication
Le bonheur est comme les étoiles
Lorsque nous regardons le ciel, nous voyons une infinité d’étoiles, toutes différentes les unes des autres. Pourtant, on peut comparer ce qui les fait briller, suivant leur composition, leur dimension et leur environnement. Par analogie, même si chaque personne perçoit le bonheur différemment, les conditions qui y mènent peuvent, elles aussi, être comparées. C’est par cette métaphore astrophysique que le sociologue de l’Université de Neuchâtel Gaël Brulé aborde le sujet de son livre Le bonheur n’est pas là où vous le pensez.
sous-traitance
Publication
Quatre opportunités collectives à exploiter pour les sous-traitants industriels neuchâtelois
Quels sont les enjeux actuels et les perspectives pour les entreprises neuchâteloises actives dans la sous-traitance industrielle? Afin de mettre en lumière ces PME dites de l’ombre, la Chambre neuchâteloise du commerce et de l’industrie (CNCI) et la Banque Cantonale Neuchâteloise (BCN) se sont associées à l’Université de Neuchâtel pour établir un diagnostic stratégique de ce secteur d’activités. Vous trouvez les résultats de cette étude dans une brochure intitulée Echosystème: des opportunités pour la sous-traitance industrielle.
Tournage
Vidéos

Dernières vidéos UniNE

Dans la série "La vie après l'UniNE", l'Université de Neuchâtel a sillonné la Suisse, caméra au poing, pour "tirer le portrait" d’ancien·ne·s étudiant·e·s.
FNS
Divers

Le FNS en visite à l'UniNE

En novembre et décembre 2018, le FNS organisera des stands d’information dans plusieurs hautes écoles. Il sera à l’Université de Neuchâtel le jeudi 6 décembre de 9h à 12h, dans le bâtiment principal.

Bureau presse et promotion
Av. du 1er-Mars 26
2000 Neuchâtel
bureau.presse@unine.ch
facebook
twitter
youtube
linkedin
linkedin