No 145, octobre 2017

Actualité

Ne manquez pas

Une exposition à 1560 mètres d’altitude !

Ernst Ludwig Kirchner et Oskar Kokoschka au Kirchner Museum de Davos (19 novembre 2017 – 22 avril 2018)

Expo Davos
Thorsten Sadowsky, directeur du Kirchner Museum Davos, Régine Bonnefoit, professeure à l’Institut d’histoire de l’art et de muséologie et Olga Madjinodji, étudiante du Master en études muséales et stagiaire au Kirchner Museum.

Les œuvres sont sorties du dépôt du musée pour être accrochées dans les salles d’exposition.

Depuis septembre 2016, sept étudiantes de l’Institut d’histoire de l’art et de muséologie travaillent sur l’exposition Ernst Ludwig Kirchner et Oskar Kokoschka en collaboration avec le Kirchner Museum de Davos et la Fondation Oskar Kokoschka de Vevey. Les commissaires de l’exposition sont Régine Bonnefoit, professeure à l’Institut d’histoire de l’art et de muséologie (IHAM) et Thorsten Sadowsky, directeur du Kirchner Museum de Davos.

Dans le cadre d’un «projet muséal» sept étudiantes du Master en études muséales de l’Université de Neuchâtel (Lucile Airiau, Marilyn Ducommun-dit-Verron, Constance Gay, Olga Madjinodji, Emma Schelling, Laurence Spagolla et Emilie Widmer) ont participé activement à la réalisation de l’exposition. Afin de garantir un enseignement proche de l’objet et de la pratique muséale, chaque étudiant/e de ce Master est, en effet, tenu/e à participer pendant la première année académique à un «projet muséal» co-dirigé par un collaborateur d’une institution muséale et l'un des trois professeurs de l'IHAM.

Les étudiant/es découvrent ainsi le travail en équipe dans un contexte muséal. Cette première expérience leur confère la préparation nécessaire pour le stage en musée qu’ils/elles effectueront lors de la deuxième année de Master. Pour les musées, ce projet offre l'opportunité de travailler en étroite collaboration avec un institut universitaire en bénéficiant de l’expertise d’un/e professeur/e, à la fois dans le domaine de la muséologie et sur le sujet de l’exposition, tout en mettant à profit le contact avec une équipe de jeunes chercheurs motivés.

Une première confrontation Kirchner – Kokoschka
L’exposition confrontera pour la première fois ces deux protagonistes de l’expressionnisme allemand et autrichien que sont Ernst Ludwig Kirchner (1880–1938) et Oskar Kokoschka (1886–1980). Les biographies des deux artistes révèlent de nombreux parallèles, notamment leurs débuts artistiques, respectivement dans le Jugendstil et dans la Sécession viennoise, les villes de Berlin et de Dresde comme lieux d’activité, le stigmate «artiste dégénéré» accolé par les nazis en 1937. Dès la première décennie du XXe siècle, les deux artistes relèvent le défi de fixer en quelques minutes sur le papier un modèle en mouvement ; ils sont parmi les premiers à se libérer de l’ornement de l’Art nouveau pour développer une image nouvelle, expressionniste de l’homme.

Au début de la Première Guerre mondiale, Kokoschka se porte volontaire pour le front, où il sera grièvement blessé. A la fin de la guerre, il s’installe à Dresde, y occupe un poste de professeur à l’Académie des Beaux-Arts, qu’il abandonne en 1924 pour parcourir l’Europe, l’Afrique du Nord et l’Asie Mineure. En 1915 lors de son service militaire, Kirchner souffre d’une dépression nerveuse. Après avoir séjourné dans divers sanatoriums, il arrive à Davos où il réside jusqu’à son suicide en 1938. Contrairement à Kokoschka, Kirchner est un «Armchair Traveller» : il voyage au moyen de son imagination et se nourrit de récits de voyage, de revues et de visites de collections ethnographiques. Il actualise son rêve d’œuvre d’art totale dans ses ateliers qu’il transforme, inspiré par l’art africain et océanien, en un refuge exotique. Kokoschka, en revanche, est un homme d’action qui fuit d’abord l’austro-fascisme en s’installant à Prague et ensuite le national-socialisme. Dès son exil à Londres, il s’engage activement dans la résistance contre les nazis.

La Suisse a joué un rôle prépondérant dans la vie des deux artistes. C’est pour cette raison que sont aujourd’hui conservés leurs legs artistiques à Davos (12’000 œuvres de Kirchner), Vevey (4’000 œuvres de Kokoschka) et Zurich (fonds manuscrits de Kokoschka, Zentralbibliothek : 30’000 documents).

Des recherches approfondies
L’exposition rassemblera un grand choix de tableaux, dessins, aquarelles et estampes provenant du Kirchner Museum, de la Fondation Oskar Kokoschka, de collections privées et d’autres musées suisses. Le choix se limitera à la période allant de 1905 à la fin des années 1930.

Les sept étudiantes ont mené pendant plusieurs mois des recherches approfondies qui ont fait émerger les nombreux parallèles de la vie des deux artistes. Deux séjours à Davos en novembre 2016 et en mai 2017 ont permis à l’équipe d’étudier les originaux sur place, de discuter le choix final des œuvres, de participer à une randonnée de 15 km pour visiter les trois maisons-ateliers de Kirchner sur la Stafelalp, la « Maison dans les mélèzes » à Frauenkirch et sa dernière demeure sur le Wildboden.

Les étudiantes ont finalement conçu un schéma synoptique qui sera présenté sur le mur d’entrée du musée et qui documente les événements les plus saillants du parcours artistique des deux hommes en en soulignant les parallèles. Une des sept étudiantes, Olga Madjinodji, effectue actuellement son stage au Kirchner Museum et participe ainsi au projet jusqu’à l’accrochage des œuvres. Pour une jeune muséologue, Kirchner est un artiste spécialement passionnant car il a planifié sous la forme d’esquisses ses propres expositions jusqu’au moindre détail en ne laissant rien au hasard. En 1923, il a déclaré : «Une exposition est pour moi un travail artistique très intéressant qui m’apprend toujours beaucoup de choses.»

Le 18 novembre toute l’équipe se rassemblera de nouveau à Davos pour assister à la «preview» de l’exposition et au vernissage du 19 novembre !

 



Actualité : les articles

Ne manquez pas
La Nuit des Carrières
La Nuit des Carrières est une soirée qui a pour but de vous présenter différents types de carrières, de vous donner des conseils pour entrer sur le marché du travail, de vous aider à mettre en valeur vos compétences et enrichir votre réseau, le tout à travers des activités et des présentations originales et ludiques.
Remise des titres et prix académiques 2017
L'UniNE organise chaque année plusieurs cérémonies de remise des diplômes et des prix académiques. Ces moments forts vécus par faculté permettent à l'Université de témoigner une dernière fois de son attachement à ses étudiants.
Une exposition à 1560 mètres d’altitude !
Depuis septembre 2016, sept étudiantes de l’Institut d’histoire de l’art et de muséologie travaillent sur l’exposition Ernst Ludwig Kirchner et Oskar Kokoschka en collaboration avec le Kirchner Museum de Davos et la Fondation Oskar Kokoschka de Vevey.
Rétrospective
Théâtre de la Connaissance
Théâtre de la Connaissance 2017: Territoire
Beau succès pour Territoire la quatrième édition du Théâtre de la Connaissance qui a innové cette année avec une production de son cru. Son nouveau spectacle a invité le public à plonger avec humour dans les mondes de l’innovation, de la santé et de l’environnement au Temple Allemand de La Chaux-de-Fonds. Son objectif ? Interroger l’actualité et l’avenir du canton de Neuchâtel, en mettant en lumière le fonctionnement de la gouvernance territoriale à l’aune de la mondialisation.
Campus Info
Campus Info
Vous avez découvert les associations d'étudiants ainsi que les services et partenaires de l'UniNE lors du Campus Info. Découvrez aujourd’hui la galerie de photos. Et l’excellent article de l’Express : «L’Uni, ce n’est pas que les études».
Publications
uninews
UniNEws 47: Construire la société 4.0
Comment l’Université de Neuchâtel va-t-elle se positionner cette prochaine décennie? Au-delà de l’exigence de la nouvelle loi cantonale qui demande à l’Université de se doter d’une vision stratégique, c’est aussi l’occasion de s’interroger sur l’évolution de la société et la meilleure manière de s’y préparer.
Handbook of Imagination and Culture
Handbook of Imagination and Culture
Imagination allows individuals and groups to think beyond the here-and-now, to envisage alternatives, to create parallel worlds, and to mentally travel through time. Imagination is both extremely personal (for example, people imagine unique futures for themselves) and deeply social, as our imagination is fed with media and other shared representations.
Phéniciens et Puniques en Méditerranée: l’apport de la recherche suisse
Tout archéologue ayant eu l’occasion de mener des fouilles en Méditerranée, s’est certainement trouvé confronté à des témoignages de la culture matérielle phénicienne et/ou punique. De la mer Noire aux côtes atlantiques, Phéniciens et Puniques ont en effet largement contribué à façonner cette Méditerranée ouverte, diffusant les idées en même temps que les produits de leur culture matérielle et de celle de leurs partenaires.
Bonobos - Unique in Mind, Brain, and Behavior
This research has revealed exactly how unique bonobos are in their brains and behavior, and reminds us why it is so important that we redouble our efforts to protect the few remaining wild populations of this iconic and highly endangered great ape species.
Le vent et le silence
Cette histoire est vraie et se passe à la fin de la deuxième guerre mondiale à La Brévine, communauté protestante austère du Haut Jura neuchâtelois. Elle raconte l’amour impossible d’une fille de quinze ans avec un boulanger tessinois catholique de vingt-deux ans.

Bureau presse et promotion
Av. du 1er-Mars 26
2000 Neuchâtel
bureau.presse@unine.ch
facebook
twitter
youtube
linkedin
linkedin