No 143, juin - juillet 2017

Université

Innovation en Suisse: pour un dialogue entre recherche, économie et société

Drapeaux

Les politiques d’innovation en Suisse doivent faire dialoguer la recherche, l’économie et la société. S’inspirant du développement de logiciels libres ou des licences creative commons, le projet INNO-Futures des Universités de Neuchâtel et de Berne propose une politique nationale de communs innovatifs, dans laquelle le partage des savoirs favorise la réalisation et la reconnaissance d’idées originales, aussi bien technologiques, qu’économiques ou sociales. La plateforme internet www.communs-innovatifs.ch vient d’être lancée pour concrétiser ce projet soutenu par le Fonds national suisse de la recherche scientifique. Prolongeant leur réflexion, les auteurs de l’étude invitent à la création du label «Swiss innovated» qui permettrait aux innovations helvétiques d’être internationalement reconnues.

Les développements technologiques sont de plus en plus rapides. Les crises économiques mondiales entraînent de nouvelles inégalités. La digitalisation de l’économie menace les emplois traditionnels. Les préoccupations environnementales appellent à une gestion durable des ressources. Dans un contexte socio-économique très incertain, les défis sont nombreux et les problèmes complexes. Promouvoir l’innovation est devenu un credo politique en Suisse. On peut en effet observer une   «innovatisation» de l’action publique dans de nombreux domaines tels que la recherche, l’industrie, le tourisme, l’énergie ou l’agriculture.

Les défis complexes nécessitent une nouvelle approche
Les chercheuses et chercheurs des Universités de Neuchâtel et de Berne mettent en évidence certaines limites de ces politiques d’innovation. La manière dont l’innovation est actuellement abordée et soutenue dans le cadre de différentes politiques sectorielles ne permet en effet pas de répondre aux défis complexes d’aujourd’hui. De plus, les retombées économiques de certaines innovations suisses sont captées ailleurs.

Pour une politique de communs innovatifs
Sur la base de nombreuses discussions et plusieurs ateliers de réflexion organisés avec des acteurs de l’innovation et des groupes d’experts suisses et internationaux, les chercheuses et chercheurs des Universités de Neuchâtel et Berne proposent une nouvelle génération de politique : une politique de communs innovatifs. Cette politique doit engager les acteurs de la recherche, de l’économie et de la société dans le développement de solutions innovantes aux problèmes actuels. Ces solutions ne sont pas des produits mais des ressources communes mises à disposition par et pour ces différents acteurs de l’innovation en Suisse. Inspirée d’exemples actuels tels que les licences creative commons (CC) et le développement de logiciels libres (par exemple Linux), une politique de communs innovatifs doit permettre de créer, d’entretenir et de développer des ressources communautaires d’innovation.

Elle a pour but de :

  • faire de l’innovation un moteur de création et de régénération de ressources stratégiques communes d’innovation et de développement (savoir, culture, nature, paysage, énergie, etc.) ;
  • promouvoir des dynamiques de réciprocité et de responsabilité mutuelle entre les entreprises, la recherche, le politique et la société dans le développement, l’usage et la régénération de ces ressources ;
  • ancrer les innovations dans leurs contextes régionaux de développement, d’usage et de valorisation ;
  • assurer la participation des acteurs de la société à l’innovation ;
  • éviter la dégradation des ressources communes et la captation de valeur des innovations hors du pays ;
  • assurer une prospérité durable pour toutes et tous.
Un label «Swiss innovated» et un ancrage régional
La création d’un label «Swiss innovated» permettrait de valoriser les communs innovatifs suisses. Ce label renforcerait la réputation d’une Suisse «championne de l’innovation». Il reconnaîtrait et stimulerait tous les acteurs et toutes les formes d’innovation (technologique, économique et sociale) contribuant au développement de la Suisse. Il ferait également la promotion d’une Suisse innovante, attractive à la fois pour les entreprises et les habitants.

Une économie des solutions encouragée par une politique de communs innovatifs dépasse largement le cadre du transfert de technologie. Elle s’ancre dans des contextes de production, de consommation et de vie spécifiques. Les villes et les régions sont des espaces d’expérimentation sociale qui doivent être soutenus pour associer les consommateurs et les citoyens à la co-élaboration et à la co-évaluation de nouvelles formes d’innovation sociale et d’économie collaborative.

Revue de presse:

 


Université: les autres articles

L'éveil chez les bébés

Sciences cognitives: l'éveil de l'intérêt chez les bébés

Les bébés sont capables de comprendre dès l’âge d’un an l’intérêt que porte un adulte à un objet. C’est ce qui ressort de la thèse de doctorat de Daniel Dukes menée à l’Université de Neuchâtel sous la supervision du professeur Fabrice Clément. Cette découverte du Centre de compétences en sciences cognitives marque un progrès significatif dans l’étude des processus de socialisation des individus.
Grands-parents

Grands-parents et nouvelles technologies: quelles relations avec les proches?

Smartphone, PC ou tablette, parfois les trois à la fois: tous ces outils font désormais partie du quotidien de bien des grands-parents. Mais quelles modifications entraînent les nouvelles technologies de communication (NTC) dans les relations que les seniors entretiennent avec leurs proches? C’est la question centrale de l’étude menée à l’Institut de psychologie et éducation de l’Université de Neuchâtel par Antonio Iannaccone, Vittoria Cesari Lusso et Sophie Lambolez.

Bureau presse et promotion
Av. du 1er-Mars 26
2000 Neuchâtel
bureau.presse@unine.ch
facebook
twitter
youtube
linkedin
linkedin